La psychothérapie

Psychothérapie : quelques semaines à quelques mois

Décider d’affronter ses difficultés personnelles et s’engager dans un processus de changement afin de les résoudre. C’est une démarche que l’on fait pour soi, pour y voir plus clair dans sa vie, pour trouver les solutions qui vous permettent de transformer et d’ améliorer votre vie.

Psychothérapie analytique : quelques mois à quelques années

Traitement psychologique adapté à de nombreuses problématiques, la durée est moins longue qu’une cure analytique.
Le thérapeute accueille la mise en mots des angoisses, la libre association, les lapsus, les actes manqués, l’élaboration psychique du patient, l’expression de ses problématiques…Cela lui permet avec le temps de s’en libérer et de mieux gérer ses conflits intérieurs. On va chercher les causes des symptômes et des souffrances mais surtout trouver des solutions pour vous sentir mieux.

Sexothérapie : quelques séances à quelques semaines ou mois

Identité sexuelle : homosexualité, transsexualité
Troubles du désir, de l’érection, de l’éjaculation, dysorgasmie, frigidité.

Le sexothérapeute vous écoute, vous informe.

M.V.

Après tous ces mois passés à échanger avec vous M Céfai, me voilà enfin devenue femme et libre, attentive à mon instinct.Vous avez fait preuve d’une écoute attentive, généreuse et patiente. Je suis toujours restée stupéfaite que vous ne notiez rien et vous souveniez de chaque évocation, même de la plus insignifiante. Vous étiez mon alliée et je pouvais me livrer à vous entièrement, votre mémoire tissait des liens entre tous les événements de ma vie et me révélait des choses..
Et c’est avec patience, douceur et bienveillance, fermeté aussi, que, tandis que je m’égarais, vous avez su me pousser sur des terrains que je refusais d’aborder.
Avec vous, je suis allée puiser au fond de moi, et j’ai découvert des ressources inestimables. Nous avons échangé, et vous avez su à certains moments appuyer là où cela dérange. Nous avons beaucoup ri aussi, et les situations cocasses dans lesquelles je m’embarquais devenaient plus mesurées. Petit à petit  j’ai découvert et compris ce qui était enfoui…
Doucement, j’ai évacué ce sentiment d’injustice qui m’étouffait. Mes peurs  sont devenues mes alliées. Je me suis réveillée. Je me suis construite. J’ai compris ma valeur, celle que je suis, profondément, et j’ai appris à me faire confiance, en tout point.
Je suis maintenant prête à fermer un vieux livre pour en écrire un nouveau, plus riche, plus vrai, pour moi.
Merci.

M.V.Femme, 43 ans
Vous aimez ? Partagez !... Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone